Découvrez l’évolution des investissements publicitaires média à La Réunion de 2011 à 2020.

Préparez-vous pour un super article avec beaucoup de valeurs 📊📈!

C’est un plaisir d’accueillir de nouveau Jean Paul Brouchot, directeur de l’institut d’études de marchés et de sondages Pigé! sur le blog RunTheCom.

En 2019, au début du blog, Jean Paul Brouchot a accepté une interview d’expert. Nous y avons abordé le domaine des études de marchés à La Réunion, l’innovation et la transformation digitale dans cette activité de conseil. Vous pouvez d’ailleurs retrouver cet article toujours intéressant ici.

Dans ce nouvel article avec Jean Paul Brouchot, nous nous intéressons à la publicité média à La Réunion.

L’idée est de vous partager en avant première des données intéressantes, fraiches, sur la publicité et les médias à La Réunion 🎯.

Pigé! x Blog marketing Run The Com - GIf batman

Nous n’allons pas vous montrer des tableaux Excel ennuyeux, vous allez découvrir ici des datas fiables présentées avec de la datavisualisation dynamique 😀.

Vous êtes chef d’entreprise, responsable marketing ou chargé de communication et vous vous demandez :

  • Comment améliorer vos connaissances des médias de La Réunion ?
  • Quels sont les médias les plus utilisés par les marques en publicité à La Réunion ?
  • Quelle est l’évolution des investissements publicitaires dans les médias à La Réunion ?
  • Comment la pandémie Covid a impacté la publicité et les médias réunionnais en 2020 ?

Alors cet article est fait pour vous.😊

1. Combien dépensent les marques en publicité média à La Réunion ?

 

Diagramme des investissements publicitaires média annuels bruts à La Réunion de 2011 à 2020

Données en millions d’euros HT issues de la pige publicitaire* Pigé!

Cliquez sur les barres pour voir les montants annuels

  • Publicité média à La Réunion (TV - radio - affichage - presse)

L’ensemble des investissements publicitaires sur les 4 principaux médias (TV, affichage, presse, radio) à La Réunion a connu son apogée en 2011 en effleurant la barre des 100 millions d’euros.

Le marché publicitaire rentre ensuite en décroissance de 2012 à 2016 avec une chute de l’ordre de 30%.

De 2016 à 2019, les investissements publicitaires à La Réunion sont redevenus stables aux alentours des 70 millions d’euros.

Comme en métropole, on a des dépenses stables voire en légère baisse sur les médias classiques, le digital étant en forte croissance dépassant nettement la télévision (voir les chiffres ici).

” Aucune donnée fiable n’est disponible sur la pub digitale à La Réunion, mais le recoupement de plusieurs sources et d’échanges off permet d’évaluer sa part entre 15% et 20% des investissements médias, (entre 10 et 14M€ bruts) ce qui compense une partie de la baisse sur le long terme et indique que le marché publicitaire réunionnais serait en réalité en croissance.” – Jean Paul Brouchot, directeur de Pigé! 

Mais, avec la crise Covid, les investissements publicitaires dits classiques repartent clairement à la baisse pour arriver à 57 millions d’euros à fin 2020, soit – 20,8 % vs 2019.

Sur le périmètre large de l’étude entre 2011 et 2020*, la publicité dans les médias à La Réunion est en baisse de – 40% !

La baisse est d’autant plus spectaculaire que la pige publicitaire Pigé! est réalisée au tarif brut CGV et ne tient pas compte des remises et des espaces offerts, plus nombreux aujourd’hui qu’auparavant.

2. Quelle est l’évolution des investissements publicitaires annuels par média à La Réunion de 2011 à 2020 ?

 

Voici la réponse en vidéo avec une datavisualisation animée montrant l’évolution des 4 principaux médias (TV, affichage, presse, radio) à La Réunion au fil dans ans.

Ce qu’il faut retenir de cette vidéo “bar chart race” des investissements publicitaires médias Réunionnais :

Le média TV reste toujours plébiscité à La Réunion

Malgré l’impact de la Covid (voir plus bas), la TV reste le média privilégié par les marques pour communiquer avec leurs consommateurs : c’est le grand gagnant de l’évolution du paysage publicitaire réunionnais Depuis presque une décennie, sa position s’est renforcée, concentrant aujourd’hui 45% des dépenses publicitaires alors que son poids n’était que de 35% en 2011.

La radio arrive en second position

La radio et la presse ont longtemps été au coude à coude à La Réunion. Depuis 2017, la radio dépasse la presse en volume d’investissements publicitaires bruts.
La radio, média tactique et plus accessible pour les petits annonceurs réunionnais se porte bien.

Jean Paul Brouchot de Pigé! précise qu’il existe un rapport privilégié entre les annonceurs réunionnais et la radio puisque le poids de ce support est 2 fois plus élevé à La Réunion qu’en métropole. En outre, cet attachement a continué en 2020 car la radio a moins souffert de la crise Covid (voir focus ci-après).

La presse réunionnaise est le média qui a le plus souffert

La presse est le média qui a le plus souffert sur le long terme. Elle est passée en 8 ans de la position de n°1 en 3ème position, dépassée d’abord par la TV puis ensuite par la radio.
La presse représentait 37% des dépenses publicitaires en 2011 et ne pèse aujourd’hui que 14%.

Les investissements en affichage sont relativement stables

A la Réunion, l’affichage s’est un peu renforcé, principalement lié à une extension de son offre. Quasi stable en 2018, son poids s’est accentué sur le long terme. Mais pour la première fois en 2019, l’affichage est en recul de 4%, comme la presse (-3%) alors que le marché est orienté à la hausse (+3%).
En 2020, la baisse est dans la moyenne marché.

Quelques remarques de Jean Paul Brouchot sur les données 2019 :

Et en ce qui concerne les supports, certains s’en sortent mieux que d’autres, comme c’est le cas en TV pour Réunion 1ère après plusieurs années de moindre performance relative par rapport à Antenne Réunion ;

En radio, Freedom maintient sa position de leader et de station incontournable mais d’autres sont plus dynamiques comme RER, Exo FM et Réunion 1ère.
A l’opposé, la radio musicale NRJ performe moins bien que la moyenne marché.

En presse, la situation varie également : la presse professionnelle (Mémento et Leader) et les suppléments du JIR fonctionnent bien alors que d’autres sont en forte baisse. Au niveau de la presse quotidienne, la position est meilleure pour Le JIR qui est en croissance positive alors que Le Quotidien est stable.

3. Quel est l’impact de la Covid sur les investissements publicitaires média à La Réunion en 2020 ?

 

En 2020, la crise Covid et le confinement ont généré un ralentissement économique et beaucoup d’incertitudes pour les entreprises réunionnaises. Cela a eu pour conséquence des reports de campagnes et une baisse des investissements publicitaires des annonceurs réunionnais dans les médias dits classiques étudiés par Pigé !

En comparant ses données 2020 et 2019 (hors digital), Jean Paul Brouchot nous dévoile une baisse moyenne de l’ordre de 21% des investissements publicitaires médias à La Réunion.

Nous observons ci-après les impacts de la Covid sur chacun des médias réunionnais.

La presse est le média le plus impacté par la pandémie

C’est le média qui souffre le plus de la Covid avec une baisse de -39% des investissements publicitaires en 2020.

La TV est le second média le plus touché

La consommation de la TV a globalement augmenté lors du confinement tant au niveau national qu’au niveau local.
Cependant, il y a eu un volume moindre de diffusion de spots TV d’annonceurs réunionnais en 2020. Pigé! estime la publicité TV en recul de -19% en 2020 vs 2019.
Cela peut s’expliquer par la nécessité des annonceurs d’adapter leurs spots TV au contexte particulier du Covid, par la difficulté de produire des films tout en respectant les gestes barrières et aussi par l’annulation de nombreux évènements, festivals et salons qui, par la force des choses, n’ont pas fait de promotion en TV.

L’affichage a subi un arrêt complet pendant 2 mois

Le confinement a totalement bloqué l’activité d’affichage pendant plusieurs semaines. On se souvient de campagnes restées sur les panneaux plusieurs mois et même de panneaux vides durant cette période. Notons que certains annonceurs conscients de la situation ont maintenu leurs engagements. En 2020, l’affichage est en recul de l’ordre de -18% comparé à l’année 2019, ce qui est en relatif une assez bonne performance, le marché étant en baisse de 21%.

Le média radio a mieux résisté à la crise

De part un fort intérêt des habitants pour les actualités et l’évolution de la pandémie, le média radio s’en sort un peu mieux que les autres médias. La baisse des investissements publicitaires en radio est estimée à 13% en 2020 alors que la moyenne marché est à -21%. Cela peut s’expliquer du fait que la radio est un média de proximité et de trafic pour les annonceurs qui présente l’avantage d’être rapide à mettre en oeuvre au niveau de la production.

*Source : Pige publicitaire réalisée par Pigé! – Mesure des investissements au tarif brut unitaire sur les 4 médias Tv, Affichage, radio et presse (hors parrainage, affichage sucette, affichage dynamique et campagnes jeux & services SMS) www.pige.re

Merci à Jean Paul Brouchot, directeur de Pigé! pour sa contribution à cet article.

Rejoignez la communauté du blog marketing Run The Com sur Facebook !

publicité pour le blog marketing Run The Com

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Merci d’évaluer cet article !